10 légumes pour balcon potager

10 legumes pour balcon potager

Les légumes tout comme les aromatiques et les fruitiers peuvent se cultiver en pot sur un balcon potager. Certaines variétés s’y prêtent plus que d’autres. Les besoins de chaque plante varient en fonction de leur développement et de leur espace. Voyons ici 10 légumes qui vous permettront de réaliser un potager avec quelques pots, bacs et autres sacs pour légumes.

Les légumes du soleil

Quoi de plus tentant que de manger des salades de tomates ayant de la saveur tout l’été ? Accompagnées d’un gratin de courgettes ou bien d’une moussaka oignons, thym généreuse en aubergines ?

Les légumes fruités, on en raffole et en redemande ! Voici la sélection des légumes ensoleillés qui se plaisent dans un balcon potager.

legumes du soleil balcon

Tomate

Riche en vitamine E, en vitamine C, en bêta-carotène et en lycopène, les tomates font partie des fruits préférés des Français. En particulier les tomates-cerises, symbole de l’apéritif qui se cultivent facilement en pot. Il est possible de faire ses propres semis pour un repiquage quand elles atteignent 8 cm environ avec 4-5 « vraies » feuilles. Ou bien directement d’acheter les plants pour une plantation au mois de  Mai – Juin.

Le pot / bac doit être d’une largeur et profondeur de 30-40 cm par plant. Le plant de la tomate pouvant atteindre facilement plus d’un mètre de haut selon la variété, il faut la tuteurer. Il est également possible d’attacher les branches et petites tiges de vos tomates contre un treillis. Il faut dans la plupart des cas, « pincer » les tiges pour concentrer la croissance de la plante vers les fruits. Une fois que les rayons du soleil vont percer, il n’y aura plus qu’à récolter !

Aubergine

L’aubergine est un légume qui coûte relativement cher, et dont la culture est relativement facile. Pourquoi ne pas en mettre dans son balcon potager ? Le semis et le repiquage sont les mêmes que pour la tomate et la taille du pot également.

Les aubergines doivent être tuteurées et taillées surtout dans les régions plus froides pour avoir de beaux fruits de bon calibre. En effet, la coupe des tiges permet de rassembler la croissance sur une seule et même branche. Le plant ne se disperse pas pour faire croître des tiges qui ne donneront rien. Ainsi, vous obtiendrez de plus gros fruits. 

Car, oui, l’aubergine est bien un fruit, au même titre que la tomate, l’avocat, le poivron, les piments, la courgette et les haricots verts. Il est vrai que lorsqu’on pense fruit, on pense au sucre. Mais en réalité, les fruits sont issus de plantes à fleur dont la partie postérieure est comestible.

Courgette

Les variétés de courgettes sont dites « coureuses » ou « non-coureuses ». Les coureuses produisent de longues tiges fleuries qui « courent » sur le sol ou le long d’un treillis. Et les variétés « non-coureuses » font des tiges courtes qui restent en place de façon compacte. Le choix de la variété se fera en fonction du type de courgette : longue, ronde ; de la couleur et de la place que l’on consacre aux plants.

Pour les variétés de courgettes non-coureuses, un bac de 30-40cm sera l’idéal, il faudra supprimer de temps en temps, les mauvaises herbes, les tiges sèches et les courgettes qui pourrissent avant maturité.

Pour les variétés de courgettes coureuses, le bac sera le même, il faudra installer un treillis avec le bac pour faire « grimper » les tiges et les attacher solidement. Plus les courgettes sont grosses, plus elles seront lourdes. Il existe des bacs en bois avec un treillis intégré. Ces bacs sont l’idéal pour les variétés à gros fruits.

L’avantage des courgettes c’est qu’elles poussent facilement. Peu  capricieuses, elles apprécieront cependant d’avoir une terre enrichie d’extraits de compost bien décomposés. 

Poivrons / piments

Ces légumes se trouvent facilement en plants dès que le mois de Mai arrive. Il est temps de les repiquer pour obtenir des fruits mûrs pendant l’été. Mais il est également tout à fait possible d’élaborer vos propres semis de poivrons et de piments. Les semis de ses fruits se font entre le mois de Février et le mois d’Avril, en sphère réchauffée donc de préférence  en intérieur. 

Les poivrons et piments sont assez lents à pousser, il faut donc mieux prévoir de les semer tôt, dès le début du mois de Février. Ensuite, comptez environ 4 à 6 mois entre la préparation de vos semis et la première récolte. 

Le choix de la variété va se faire en fonction du goût et de la couleur. Piquant ou doux, jaune, vert, rouge, des tas de variétés existent ! Prenez-en 2-3 différentes pour varier les plaisirs, les goûts et les couleurs.

Les poivrons/piments se plaisent très bien dans un balcon potager. Leur taille n’est pas très importante (30 à 80 cm) et l’entretien est simple. Il suffit de les pincer pour obtenir des fruits de bonnes tailles. 

Dernier point très intéressant sur ces légumes du soleil, leur intérieur abondant de graines permet de prévoir et de conserver la semence pour l’année suivante. Laissez-les sécher avant de les incorporer dans votre grainothèque. Vous serez sûrement ravis de les retrouver d’une année à l’autre.

Concombre

Les concombres et les cornichons viennent de la même plante. Au fur et à mesure des sélections, deux variétés se sont développées. Le concombre que l’on mange en salade l’été et le cornichon que l’on va plutôt conserver dans du vinaigre pour les apéros tout au long de l’année.

Pour que la culture des concombres soit réussie, il faut un endroit bien ensoleillé, abrité du vent et surtout bien arroser tout l’été ! Eh oui, le concombre étant essentiellement composé d’eau, il faut donc bien le gorger chaque jour pour avoir de beaux gros fruits.

Le semis et le repiquage sont encore une fois identiques aux autres légumes du soleil. Les variétés bien vertes de concombres sont comme les courgettes « coureuses » et « non-coureuses ». Pour les variétés coureuses, il faudra installer un treillis pour soutenir les tiges et le poids des concombres.

La récolte des concombres se fait au fur et à mesure, il faut les cueillir quand ils ne sont pas encore trop gros pour favoriser la croissance des suivants. Pour les concombres comme les courgettes, ne jamais attendre que les fruits « jaunissent » (sauf s’ils doivent être jaunes 😉 ). Ils seront durs et non comestibles !

Mangez du vert !

Des légumes sont associés au fait de manger du « vert ». Ils sont bons pour la santé, riches en fer et vitamines. La plupart sont indispensables dans notre alimentation quotidienne sous forme fraîche ou séchée.

Les légumes verts regorgent de fibres, en magnésium, calcium et en fer. Leur petit format les présente comme étant  très propice à un balcon potager. Leur pousse est facile et demande peu d’entretien. Je vous suggère vivement de les tester !

legumes feuilles balcon

Haricots / pois

Les haricots et les pois se cultivent de la même façon. Les plantes sont dites « naines » et ne dépassent pas 50 cm de hauteur. Idéales donc pour un potager sur votre petit balconnet. Certaines variétés peuvent être « à rames ». Dans ce cas, elles grimpent le long de tuteurs ou de treillis. Il  ne faut pas hésiter à préparer vos plants de haricots avec des extraits de compost sédimentés. Cela va renforcer leur richesse en nutriments.

Les gousses se mangent fraîches, mais il est possible selon les variétés, de les « écosser » pour ne garder que les graines. Les graines seront alors cuisinées directement ou mises à sécher pour faire de bons plants pendant l’hiver.

Il existe de très nombreuses variétés de haricots et de pois, les couleurs et les goûts sont très différents. Il est possible de cultiver deux variétés, une pour les gousses (on appelle aussi ces haricots les « mange-tout ») et une autre pour conserver les graines et préparer des haricots blancs en sauce.

Dans tous les cas, les haricots s’imposent comme étant une source importante des micronutriments dont l’humain à besoin. Ils apportent de la vitamine B, C, E,  et un peu de provitamines A. Ils contiennent également des minéraux comme le potassium, calcium et le magnésium. Alors pourquoi passer à côté ?

Laitue et autres salades

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas besoin de planter en plein terre pour avoir de belles salades. Les salades sont très présentes dans notre alimentation, elles apportent une fraîcheur dans l’assiette et se marient avec la plupart des repas. Avec un morceau de quiche ou bien composée avec d’autres légumes, la salade est synonyme de repas « sain » et d’une bonne digestion.

Sa culture est très simple ! Les semis prennent un peu de temps à réaliser, alors si l’on débute mieux acheter des plants en jardinerie ou au marché. Laitue, batavia, mâche, tout au long de l’année, vous trouverez de quoi planter quelque chose. Certaines variétés sont dites de « 4 saisons » et se cultivent presque toute l’année pourvu que vous les protégiez des gelées. 

La salade aime la mi-ombre et le soleil à condition qu’il ne brûle pas les feuilles. Mettez les plutôt à l’abri d’une autre culture qui lui fera une ombre durant les heures les plus chaudes. Son entretien est limité, arrosage et un peu d’engrais de temps en temps.

Certaines variétés sont dites « à couper ». C’est-à-dire que vous n’allez prendre que ce dont vous avez besoin sur la plante. Très pratique pour une personne seule qui ne va pas manger une salade entière en 2 jours. 🙂

Oseille

Qui ne rêve pas de faire un pavé de saumon avec une sauce à l’oseille ? Si vous avez la chance d’avoir un poulailler, comment ne pas succomber à une succulente omelette à l’oseille ? Ou bien encore une soupe à l’oseille pour un soir d’hiver rigoureux ? Cette plante est un vrai délice avec un goût acidulé, elle se cuisine de diverses façons et relève les plats.

L’oseille, c’est un rhizome qui émet une touffe de feuilles bien larges et grandes. On ne coupe que les feuilles dont on a besoin. La plante fleurie en été et son feuillage sera alors garni de petites fleurs décoratives. Elle préfère la mi-ombre et aime les apports en azote qui favoriseront la pousse des feuilles. L’apport d’azote peut se faire par l’ajout d’extrait de compost ou de lombri-compost (déjection des vers). C’est généralement l’apport le plus facile à installer. Mais si vous avez du fumier, de la cendre de bois, du purin d’ortie ou du guano (excréments d’oiseaux), c’est tout aussi bien !

La croissance de la plante d’oseille ralentit en automne. Elle a moins besoin d’eau. On peut diviser la touffe au printemps si la plante a pris trop d’ampleur pour relancer des plants plus légers et moins surchargés. Il ne reste plus qu’à déguster !

Légumes racines

Les légumes racines sont par définition des légumes qui poussent sous la terre. Pour autant pas de panique, ils peuvent très bien s’intégrer sur un balcon potager. On pourra citer la carotte, le céleri-rave, le chou-rave, navet, pomme de terre, mais aussi l’oignon. Mais il y a également deux variétés qui se prêtent très bien aux jardinières de balcons :

legumes racines balcon

Radis

Les radis sont très faciles à cultiver même sur un balcon potager. Comme leur croissance est très rapide, vous pouvez avoir plusieurs récoltes dans l’été. Toutefois, je ne vous apprends sûrement pas qu’il faut bien séparer chaque bouture de radis au risque de récolter des «  cure-dents ». Leur plantation demande donc un peu de patience pour préparer une jardinière bien achalandée.

Les semis des radis sont à effectuer de la mi-Mars jusqu’à la mi-Juin et vous pouvez reprendre à nouveau de la fin Août jusqu’à la mi-Septembre.

Les radis peuvent être ronds, allongés, et toujours délicieux. Des variétés dites de « 18 jours » sont très pratiques, car les radis lèvent en un peu plus de semaine. La récolte se fait donc rapidement. Pendant la cueillette des premiers radis, pensez à re-semer de nouvelles graines à la place de façon à avoir une production en continue. Ce qui est incroyable avec les radis, c’est qu’ils ne contiennent pratiquement aucune calorie, aucunes graisses, et presque pas de glucides, alors autant en profiter !

Betteraves

Les betteraves sont dites légumes aux mille et unes vertues. Concentré de vitamines, régulatrice de l’hypertension, détoxifiante, anti-cholestérol, anti-stress… Et j’en passe ! Les betteraves sont donc de bonnes alliées au quotidien !

Elles se cultivent facilement en pot pourvu qu’il soit assez grand. Elles s’achètent en graines et se sèment dès que le soleil pointe le bout de son nez pendant le mois d’Avril et jusqu’à la fin du mois de Mai.

Les betteraves ne demandent pas trop d’entretien, elles ont juste besoin d’assez de place entre elles pour bien se développer. (Un peu comme les radis finalement). Si vous n’aviez pas prévu le coup, on va alors procéder à un éclaircissage si les betteraves sont trop serrées. C’est-à-dire que l’on supprime un plan sur deux pour laisser de l’espace entre chaque.

Les betteraves peuvent se manger crues râpées comme les carottes. Sinon il faut les faire cuire dans l’eau pendant près d’une heure en fonction de la taille. Une fois refroidies, on les épluche et on les mange avec une bonne vinaigrette et du persil du balcon ! Si ça ne vous fait pas rêver, essayez-les en purée ! Un trait de crème fraîche, onctueuse à souhait, c’est un pur délice ! 

Contenu mis à jour le 26 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + quinze =