Comment bien conserver ses graines?

Vous pensez que bien conserver ses graines relève de l’exploit ? Eh bien, je vais vous prouver le contraire ! Le taux de germination des graines est un indicateur très important pour le jardinier, car il conditionne la récolte du potager. 

Selon la variété, leur durée de vie des graines sèches peut s’étendre de deux ans à plus de six ans, pour certaines.

Cette durée de vie dépend en réalité de la qualité de leur stockage. D’autant plus que certaines graines peuvent ne pas germer et représentent une perte de temps et d’énergie pour le jardinier. Il est donc très important d’employer les bonnes méthodes pour conserver les graines de vos futurs fruits et légumes. 

Mais comment bien conserver les graines pour obtenir un fort taux de germination ? Je vous explique tout de suite comment vous organiser pour ne pas rater vos semences de votre potager au fil des saisons.

graine germée

La durée de vie des graines

Il faut savoir que les graines ont une durée de vie en fonction de l’importance que vous apportez à leur conservation. En effet, une graine est un organisme vivant. Passé un certain temps, il dépérit et meurt. Le corollaire est donc le suivant : pour pousser, une graine a besoin d’eau, de lumière et de température.

Ainsi, une graine exposée à des changements climatiques, une forte lumière et un fort taux d’humidité peut commencer son cycle.

L’idéal est donc de trier vos graines après les avoir laissé sécher convenablement. [Je vous détaille les étapes juste après.] 

Une fois que vous aurez placé vos semences dans des sachets hermétiques, la lumière s’arrête et stoppe donc tout effet de croissance.

Cependant, une graine dont le cycle est stoppé par le manque de lumière ou le manque d’eau ne poussera plus du tout… Et ce, même avec les meilleurs engrais, terreau ou compost… Il s’agit donc de placer vos sachets dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière pour les conserver durablement.

En revanche, une graine qui n’a pas encore commencé son cycle peut être conservée pendant petite dizaines d’années, à condition de bien respecter les règles de conservation :

Quelles graines peuvent se conserver deux à trois ans ?

Toutes les petites graines qui possèdent un fin tégument (coquille protectrice) peuvent passer plus deux à trois années à l’abri.

Parmi elles, considérez les potirons, les panais, les oignons, l’ail, les pommes de terre, le chou, le rutabaga, les tomates, les aubergines, les haricots, le maïs… Mais aussi les graines de tomates, de piment, de poivron et de poireau.

Comptez aussi sur toutes les variétés de salades (laitue, frisée, scarole…), les herbes aromatiques (basilic, persil…) ou des pois ont une durée de vie supérieure.

Toutefois veillez aux dates de semis préconisés pour ne pas passer à côté de la réussite de vos plants.  

Quelles graines peuvent se conserver de quatre à six ans ?

Toutes les graines possédant un tégument épais (enveloppe plus résistante). 

Comptez sur les graines de citrouille, potiron, endives, navets, radis, blettes, betteraves, épinards, salsifis…

Mais les plus résistantes restent les graines des légumes contenant une richesse en vitamine C. Comme les carottes, les aubergines, l’artichaut, les chicorées, le céleri, le cornichon et le concombre…

Notez en revanche que ces graines plus robustes demandent une germination plus importante quand vous souhaiterez les replanter. Avant de germer et semer, elles auront besoin d’être stratifiées. C’est-à-dire qu’il faudra les aider à percer leur enveloppe en plaçant les graines dans de l’eau. Sinon, mettez-les au frais durant plusieurs heures avant leur plantation.

Bien conserver les graines potagères

La méthode de conservation des graines répond de la même manière pour toutes les semences. Tout bon jardinier bien équipé doit disposer d’une grainothèque

Mais qu’est-ce qu’une grainothèque ? 

Rien de bien sorcier, il s’agit d’une simple boîte en plastique associée à un livret qui réunit tout votre annuaire de plantation. Insérez des intercalaires marquant les saisonnalités. La grainothèque est un véritable repère pour ne pas rater votre potager.

Il peut contenir toutes sortes de graines : Nouvelles ou anciennes graines de fruits, de légumes, de fleurs… Mais aussi des graines traditionnelles, F1 (oui, vos poils se hérissent, mais on peut trouver des graines F1) et non F1, croisement personnels etc.

En bref, la grainothèque vous permet de rassembler toutes vos graines potentiellement germinatives. Pour bien les conserver et vous projeter dans des échanges potentiels.

Comment bien conserver les graines dans une grainothèque ?

Dans un premier temps, vous avez plusieurs solutions pour rassembler vos graines :

  • Un petit sac en plastique transparent
  • Une pochette en papier
  • Une enveloppe (simple mais efficace !)
  • Des poches spéciales graines vendues en jardinerie
  • Des cartons (pour les grosses graines type haricot ou fève)
  • Des petits pots en verre…

conserver ses graines

Sachez que votre solution de stockage peut surtout dépendre de la place dont vous disposez dans votre maison. En effet, stocker 3000 graines peut vite être problématique, dans un petit espace. D’où l’importance de bien choisir son contenant.

Dans un second temps, pensez à bien inscrire le nom et la variété de la plante dont vous conditionnez les graines.

Ensuite, il vous reste à choisir la façon dont vous allez conserver vos futures plantes. Voici mes conseils :

Les graines au frais

Le premier conseil de conservation est de mettre vos graines au frais, idéalement dans un frigo, une cave à 10° ou un congélateur. En effet, les conserver ainsi permet de maintenir une température stable et contrôlée. 

Au congélateur, les graines peuvent se conserver très facilement pendant 30 ou 40 ans. La graine s’endort et reste dans son sommeil de longues années… Ce qui est appréciable pour les jardiniers qui souhaitent ressortir réaliser des collections de graines anciennes, ou en faire un héritage.

Les graines dans le noir

Le second conseil de conservation est de placer ses précieuses graines à l’abri de la lumière. En effet, la lumière est l’un des éléments (avec la température) qui permet la germination. En supprimant la lumière, vous supprimez la possibilité aux graines de germer.

Rangez donc vos graines dans des poches opaques et serties que vous pourrez ensuite placer au congélateur ou au réfrigérateur selon la place disponible.

Les graines au sec

Conserver les graines au sec

Le dernier conseil de conservation est de tenir vos graines loin des sources d’eau et d’humidité. Un taux d’humidité fluctuant dans la pièce de conservation risque de lancer le processus de germination des graines. Non contrôlé, ce processus anéantira vos chances d’avoir de beaux fruits et légumes à la bonne saison.

Conservez donc vos graines dans un endroit sec où l’humidité est très faible. Là aussi, l’idéal est un frigo ou un congélateur. Chaque famille de graines y serait rangée dans une pochette opaque, à l’abri de la lumière et dans une température basse. 

En respectant ces quelques conseils, vous pourrez conserver vos graines plusieurs années sans risquer de faire chuter votre taux de germination. 

planter graines conservées

Installez vos graines dans un simple bac en plastique, rangées dans leurs pochettes transparentes, le taux de germination tombe vite. De nombreuses graines risquent de ne pas germer… Et surtout leur durée de vie se limite à une voire deux saisons maximum. Pour vous assurer de récolter, placez-les en pleine terre. Prenez soin de vos graines, la nature vous le rendra.

Contenu mis à jour le 26 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + douze =