Le jardin potager vertical – Une culture idéale ?

jardin-potager-vertical-header

 

Un jardin potager vertical représente LA solution idéale pour les citadins !

Comment manger ses propres salades tout l’été sans avoir de potager ? Comment optimiser une surface pour avoir plus de rendements avec moins de travail ?

Pour une culture hors-sol, économique et adaptable (presque) partout, le jardin potager vertical est une alternative en passe de conquérir les professionnels comme les particuliers. Quel bonheur, quelle fierté de pouvoir récolter les produits que nous avons chéris ! 

Un mode d’emploi simple pour un entretien assez faible, un jardin potager en milieu urbain, c’est possible, très pratique, je vous explique tout de suite comment procéder.

 

 1 – Qu’est-ce qu’un jardin potager vertical ?

Un jardin vertical est une méthode de culture hors-sol, qui permet de cultiver des fruits, des légumes et des plantes (aromatiques comestibles ou non), étage par étage. Le principe est de pouvoir cultiver partout, sans avoir obligatoirement de l’espace au sol, du moment que l’on bénéficie d’un ensoleillement correct et d’un peu d’eau.

A la différence d’un potager horizontal, le potager vertical permet de produire autant voir plus sur une superficie moins importante. La culture peut se faire en terre ou dans un substrat inerte (sable, billes d’argiles). 

Et pas besoin d’expérience ou d’être de grand(e)s jardiniers ou jardinières pour se lancer dans l’aventure ! Il est possible d’avoir un jardin potager vertical pour quelques euros pour un système simple, comme quelques centaines d’euros pour des systèmes plus grands et automatisés.

Le potager vertical se fait souvent en extérieur, mais peut très bien être mis en place à l’intérieur dans un appartement, du moment que l’on possède une fenêtre lumineuse. Le faible encombrement et la facilité de culture en font une vraie tendance pour les années à venir. Produire chez soi, n’importe où, sans avoir de place peut suffire à vous faire sauter le pas ! Et puis finalement, l’envie de manger des légumes et des aromatiques « du jardin », ça n’a pas de prix !

 

le jardin optager vertical

 

2 – Quels sont les avantages et les inconvénients du potager vertical ?

Installer des semis ou des plantes déjà prêtes dans un jardin potager vertical ne requiert pas de recommandations particulières. Vous allez même découvrir des aspects très positifs à ce mode de production végétal, bien plus nombreux que les inconvénients.

Avantages du potager vertical

Le gain de place : Un petit espace ne signifie pas, petite récolte ! Bien au contraire, pour 1 rangée de 10 salades, je peux en produire X fois plus à la verticale. X dépendant de la hauteur de culture. Les plantations ne vivent aucun désagrément à pousser dans des jardinières étendues à la verticale.

La gestion de l’eau : L’eau étant distribuée étage par étage, elle profite à chaque plant sans exception. Il n’y a pas de perte d’eau, ni de stagnation sur des surfaces non cultivées. De plus, le trop plein d’eau peut être réutilisé s’il est récupéré en bas du support, que demander de plus ?

Les apports en nutriments : Il est plus facile d’enrichir une petite quantité de terre totalement utilisée, que d’enrichir un grand espace où seulement la moitié est occupée par des cultures. Que cela soit d’un point de vue économique ou simplement temps. (Labourer un potager et l’enrichir prend plus de temps que de remplir un bac de terre…)

Le contrôle des « nuisances » : Pas de mauvaises herbes (ou très peu), donc pas de temps passer à désherber. Les escargots, limaces et autres nuisibles seront arrêtés dès la première salade et laisseront le reste de la production sauve. Les ravages des lapins seront moins conséquents car il ne mesure pas plus de 50 cm de haut.

La chaleur : Un potager classique souffre de la chaleur du soleil et de la sécheresse. Dans un tube ou dans un support vertical, le soleil ne sèche pas la terre de la même façon qu’à l’air libre. La terre est humide plus longtemps, seule une petite surface (supérieure) est soumise à l’évaporation.

Inconvénients du potager vertical

Le type de plantes cultivables : Selon le matériel que l’on possède, il n’est pas possible de tout faire pousser. Les pommes de terre et autres légumes gourmands en profondeur seront donc à bannir dans la plupart des cas. Si vous souhaitez mettre des salades, des bouteilles plastiques suffiront pour réaliser un potager vertical. Si vous souhaitez mettre des tomates, il faut prévoir des contenants avec plus de place et de l’espace également pour le développement de chaque plant de tomate.

Le coût : Dans la majorité des cas, il est possible de réaliser un jardin potager vertical à moindre frais (à titre égal voire inférieur qu’un potager de pleine terre). Mais dès que l’on souhaite automatiser l’arrosage ou faire de l’hydroponie, l’investissement peut vite s’envoler. Il faut bien penser à ce qu’un tel investissement rapporte comme production et faire son propre calcul sur sa consommation journalière en fruits et légumes frais. Côté herbes aromatiques, vu les prix qui s’envolent dans les supermarchés, la conclusion devrait être évidente.

jardin potager vertical professionnel

3 – Que peut-on y cultiver ?

Dans un jardin potager vertical, on ne peut pas tout cultiver. Certains légumes se prêtent plus facilement à la culture hors-sol, tandis que d’autres ont besoin de plus de terre pour leurs racines. On peut donc cultiver tout ce qui ne nécessite pas de profondeur pour les racines et qui ne « pèse » pas trop lourd sur la structure ; comme les potirons par exemple.

Une liste non exhaustive de légumes et de plantes aromatiques à cultiver :

  • Salade / laitue
  • Cresson / Oseille / Sauge
  • Haricots  / Pois
  • Persil / Basilic / Coriandre / Ciboulette
  • Oignons verts / Oignons nouveaux
  • Ail / Échalote
  • Courge / Courgette / Concombre
  • Tomate / Tomate cerise
  • Aubergines / Betteraves
  • Fraises / Groseilles / Framboises
  • Poivrons / Piments

En fonction des contenants que l’on choisit, il est possible de produire d’autres légumes. Si l’on souhaite mettre des radis, cela serait possible à condition que l’étage « radis » soit assez important pour que l’espace entre chaque semis soit suffisamment large afin que les légumes se développent correctement.

L’idéal est d’anticiper l’élaboration de votre jardin potager vertical en faisant germer vos semis quelques semaines au préalable. J’ai d’ailleurs créé un tutoriel spécial pour les faire en deux temps trois mouvements. Je vous le partage de nouveau ici : Recyclage et jardinage : Réaliser des semis pour potager en quelques secondes.

un jardin potager vertical avec des salades

4 – Comment mettre en place un premier jardin vertical ?

Mettre en place un jardin potager vertical est relativement simple et peu onéreux. Pour un petit potager vertical avec des légumes ayant besoin de peu de terre, il est possible de le réaliser avec des bouteilles plastiques recyclées, (voir mon article : Réaliser un jardin vertical extérieur avec des bouteilles en plastiques) ou d’utiliser un tube végétal.

Des supports tous prêts existent aussi : allant du sac multi-poches en feutre à accrocher sur un mur ou une palissade, en passant par la tour avec réserve d’eau. Le support se choisit en fonction de votre environnement. S’il y a peu d’espace au sol, il sera préférable d’opter pour un support qui se fixe au mur, à une gouttière ou une rambarde par exemple.

Une fois le support trouvé, il faut acheter de jeunes plants ou des graines en fonction de vos besoins. Si vous optez pour des herbes aromatiques, faites vos semis vous-même. la cueillette et la rentabilité sera bien meilleure. Mis à part la menthe qui demande un bac isolé adapté, n’hésitez pas à mélanger les variétés. Elles s’entraident dans la pousse et s’échangent des oligo-éléments bien souvent essentiels et bénéfiques les uns pour les autres. 

L’alliance d’un bon terreau, d’un compost bien réalisé et décomposé, d’une graine, d’un peu d’eau, de chaleur et de patience font la base d’une culture prometteuse !

sac potager vertical tomates

Contenu mis à jour le 26 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =