Comment cultiver des plantes aromatiques sur son balcon ?

herbes-aromatiques-balcon-header

Des tiges fines, des saveurs vivaces, on ne peut pas passer à côté des bienfaits des plantes aromatiques même si l’on a qu’un balcon !

Pour agrémenter vos plats d’herbes fraîches et faire le plein d’oligo-éléments, quoi de plus simple que d’aller les cueillir soi-même au gré des recettes ? Thym, ciboulette, sauge et sarriette parfument vos plats et vous offriront un véritable jardin d’odeur et de saveur. Je vous livre en exclusivité mes astuces potagères pour récolter à coup sûr de délicieuses aromates et fines herbes !

 

faire pousser des herbes aromatiques sur un balcon

 

Quels types de plantes aromatiques choisir ?

Il existe une multitude d’herbes aromatiques gastronomiques et parfois pour certaines médicinales.

Elles se répartissent en deux grandes failles majeures, les plantes aromatiques vivaces et les plantes aromatiques annuelles. Une exception existe pour le persil qui est une herbe bisannuelle que l’on recoupe la plupart du temps dans les plantes aromatiques annuelles.

Les plantes vivaces

Les plantes aromatiques dites vivaces sont très résistantes et vivent plusieurs années. Vous trouverez parmi les variétés vivaces des plantes très courantes comme le romarin, le thym, la sarriette, la ciboulette, la sauge, la marjolaine… Ce sont des herbes fines excellentes à cuisiner.

Une fois plantées, il suffira de les tailler pour qu’elles gardent un port compact et touffu. Un apport en engrais, terreau ou compost enrichi deux à trois fois par an est conseillé. Dans un pot, la terre s’appauvrit facilement, un ajout en nutriment facilite la croissance des végétaux.

Les plantes annuelles

Les plantes aromatiques annuelles se sèment ou se repiquent chaque année. C’est le cas du basilic, de la coriandre, de l’aneth, de l’origan, de la menthe… Qui viennent parfumer les bacs et jardinières au fil des saisons.

Ces herbes fines se récoltent au fur et à mesure des besoins car elles se dégustent fraîches la plupart du temps. Il est possible de les faire pousser en abondance pour qu’elles produisent des graines que l’on ressèmera au Printemps suivant. Pour cela, stockez-les dans un endroit sec avant de les ranger dans votre grainothèque.

Comment cultiver des herbes fraiches en ville

 

Quelle exposition pour les herbes aromatiques ?

La plupart des plantes aromatiques apprécient le soleil. Donc si votre balcon est orienté plein Sud, il sera très facile de faire pousser vos plantes et d’avoir de belles récoltes ! Parmi les variétés qui adorent la chaleur et un sol pouvant être sec, on peut citer : l’origan, le thym, le romarin, la marjolaine, la sarriette et la sauge officinale.

En revanche, n’exposez pas toutes vos herbes aromatiques en plein soleil. Le basilic, l’aneth, la ciboulette, la coriandre, ou encore la mélisse préfèrent la mi-ombre et une jardinière toujours bien fraîche.

Si votre balcon ne bénéficie pas d’un ensoleillement assez important. Il est possible de faire pousser des aromatiques préférant l’ombre clairsemée par quelques rayons du soleil. Dans ce cas, il faudra davantage s’orienter vers de la menthe, de l’estragon, du cerfeuil et surtout le persil. Qu’il soit plat ou frisé, le persil a une peur farouche du soleil. Installez-le dans un pot à la terre riche en minéraux et toujours bien humidifiée. 

La menthe est aussi une plante aromatique fragile mais qui doit surtout être placée à l’écart de ses congénères. Très envahissante, elle peut risquer d’étoffer les autres herbes aromatiques.

Si vous cultivez vos aromatiques en pot, vous n’aurez pas à vous préoccuper de la nature du sol.

 

Choisir un contenant adapté

Les plantes aromatiques aiment l’espace ! La taille du contenant est donc très importante. Les vivaces auront besoin de plus de place que les annuelles puisqu’elles poussent sur plusieurs années. Plus le pot ou la jardinière est grande, plus la plante sera capable de faire des racines solides et ainsi résister aux intempéries.

Un pot adapté à ses herbes, c’est aussi adapter ses herbes au pot ! Il ne faut pas vouloir à tout prix mettre trop d’aromatiques dans un même pot. Il est préférable de choisir plusieurs pots et de les répartir en fonction de l’envergure de chaque plante. Certaines plantes comme les menthes sont très envahissantes et risquent d’étouffer les autres. Il faut les planter dans un pot à part.

Bien entendu, vous pouvez aussi cultiver des herbes aromatiques différentes dans une jardinière unique. Vous devez simplement vous assurer qu’elles aient les mêmes besoins en eau et une exposition au soleil similaire.

Mon astuce potager : Drainez toujours le fond de vos plantations d’herbes aromatiques avec une couche drainante (cailloux, graviers, billes d’argile…). Incorporez un terreau de qualité (terreau plantes vertes), que vous pouvez mélanger avec de la terre brute et du compost bien décomposé (triez-le si besoin). En général on parle d’équilibrer les jardinières avec 2/3 terreau et 1/3 terre mêlée de compost).

Puis plantez vos herbes aromatiques en fonction des types : Vivaces ensemble et annuelles séparées.

quelle plante aromatique choisir pour un balcon

Les bonnes associations des plantes aromatiques

Comme souvent sur un balcon, le manque de place se ressent rapidement lorsque l’on commence à mettre des herbes un peu partout. Bien que le potager vertical soit une solution exemplaire, il peut être tout aussi judicieux de grouper vos plantations.

Il faut donc associer dans un même bac plusieurs variétés d’herbes. Quelques petites règles simples permettent d’associer au mieux les plantes et ainsi leur permettre un bon développement.

Certaines espèces aiment les sols frais et riches, le persil et le cerfeuil en font partie. D’autres préfèrent un sol frais mais relativement sec. Ciboulette et verveine citronnelle se contenteront de peu d’humidité.

Le basilic tout comme le cresson, sont des plantes qui demandent en revanche un arrosage régulier et abondant. En ce qui concerne le thym, le romarin, le laurier, l’excès d’eau est néfaste pour eux. Il faut donc les arroser avec parcimonie et surtout opter pour un bon drainage au fond du pot.

Maintenant il ne reste plus qu’à utiliser toutes les herbes en cuisine. Un saumon à l’aneth, une omelette avec de la ciboulette, des pommes de terre sautées avec de la sauge, des viandes grillées saupoudrées de thym et de romarin… On en a déjà l’eau à la bouche ! Votre balcon est devenu un véritable jardin d’aromatiques. Une invitation dans un voyage olfactif et gustatif que vous n’êtes pas prêts d’abandonner !

 

cultiver soi-même ses herbes aromatiques

Contenu mis à jour le 26 Février 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 4 =