Gaspillage alimentaire : Luttons ensemble contre ce fléau

Le gaspillage alimentaire est un problème qui nous concerne tous et affecte le monde. Environ 1/3 de la nourriture destinée aux humains serait gâchée ou jetée par an. Rien qu’en France, cela correspond à environ 20kg par an. Mais qu’est-ce que le gâchis alimentaire et pourquoi s’en préoccuper ? Ce sont des questions auxquelles nous allons répondre ici. Afin de préserver notre planète et notre porte-monnaie, nous allons voir également quelles solutions sont envisageables.

 

 

 Le gaspillage alimentaire : Kesako ?

Le gaspillage alimentaire est le fait de gâcher de la nourriture. Cela peut se produire tout au long de la chaîne de ravitaillement : de la phase de production agricole aux phases de stockage, distribution et consommation. Nous sommes donc tous concernés ; de l’exploitant agricole au consommateur, en passant par les commerçants. Il s’agit donc d’un problème global, affectant l’environnement, la société, l’économie, ainsi que la santé. En plus de creuser les inégalités sociales et d’aggraver le problème de la faim, il impacte négativement le climat. Les volumes de CO2 émis pendant toute la chaîne de ravitaillement sont proches de ceux de la Chine et des États-Unis. 

C’est un fléau qui nous assaille :

  • D’un côté nous avons la surconsommation d’aliments et produits, d’un autre la famine qui affecte de nombreuses personnes.
  • Les grandes surfaces commerciales qui jettent les surplus (pourtant encore comestibles) dont la date de péremption approche.
  • Toute la logistique qui englobe le processus de stockage, gérance et distribution de la nourriture, qui impacte l’environnement.
  • Les sols qui ne sont plus aussi fertiles qu’auparavant.
  • Les ravages climatiques qui détruisent les cultures en quelques heures…

 

 

 Les chiffres du gâchage d’aliments en France et dans le monde

L’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie estime qu’en France le gaspillage alimentaire tourne autour de 10 millions de tonnes chaque année. Sur ces 10 millions de tonnes :

  • 32 % proviennent de la production ;
  • 21 % de la transformation ;
  • 14 % de la distribution ;
  • Et 33 % de notre consommation.

 Selon l’ADEME :

Dans la restauration collective, le chiffre s’élèverait à 15 tonnes en moyenne par an.
Chaque français jetterait environ 20 kg de produits nutritifs par an, dont certains se trouvent encore dans leur emballage. Ce qui correspondrait à un coût de 100 à 160 euros par personne.

Environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture sont perdues ou gaspillées chaque année (source : FAO – Food and Agriculture Organization of the United Nations). Cela représente environ un tiers de tous les aliments produits pour la consommation humaine dans le monde.

 

 

Quelques solutions possibles

Afin de réduire notre impact négatif, nous pouvons mettre en place quelques actions simples mais efficaces :

  1. Vérifier les produits dont nous disposons déjà à la maison avant d’aller faire les courses. Ceci évitera d’acheter en doublon et réduira alors le risque de gâchis lié aux dates limites de conservation.
  2. Cuisiner de plus petites portions à la maison.
  3. Partager les larges portions au restaurant.
  4. Partager ou donner aux banques alimentaires, lorsqu’on en a trop.
  5. Bien ranger les courses : mettre les aliments plus récents derrière et ceux achetés il y a plus longtemps devant.
  6. Garder les restes pour un repas le lendemain ou alors les « recycler », en les incorporant à un nouveau plat.
  7. Composter les restes et les épluchures.

 

La prise de conscience alliée au courage d’agir sont des clés fondamentales pour contribuer au changement. Si vous connaissez d’autres solutions possibles ou avez des idées nouvelles, n’hésitez pas à venir nous les partager. Alors, êtes-vous prêts à agir ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − quinze =