Un balcon potager bio

Un-Balcon-Potager-Bio-header
Quand on pense « bio » on pense évidemment sans engrais. Mais c’est une idée bien fausse que de penser que les engrais ne peuvent pas être « bio ». Les plantes ont besoin d’engrais pour pousser et développer leurs racines, leurs feuilles et fruits. Dans la nature, les engrais sont présents naturellement. Essayons donc de reproduire la nature dans notre balcon potager.

« Bio »

Déjà qu’est-ce que ça veut dire « bio » ? En soit, ça ne veut rien dire… « Bio », c’est une abréviation pour dire « biologique ». Mais biologique, ça vient de biologie et c’est la « science du vivant ». On dit « bio » parce qu’on pense à l’agriculture biologique. C’est un type d’agriculture qui n’utilise pas d’éléments chimiques de synthèse. Cette agriculture met en œuvre différentes actions pour préserver l’environnement et essaie dans la mesure du possible de respecter la croissance naturelle des plantes, et de combattre les nuisibles avec des méthodes que la nature nous offre.

De mon point de vue, l’agriculture biologique n’est pas un phénomène « nouveau », étant donné qu’avant l’arrivée de la chimie, nous ne cultivions que de cette façon. Nous connaissons au fond de nous d’avantage le naturel que le chimique. C’est l’agriculture chimique qui est récente et qui s’intensifie de jour en jour à notre grand malheur. Le « bio » n’existe pas en tant que tel, puisque le monde a produit des légumes « bio » pendant des siècles et des siècles…

Donc nous pourrons dire juste « mon balcon potager naturel ». Et si l’on veut se moquer un peu des publicitaires actuels : « mon balcon potager comme autrefois » ou encore « mon balcon potager à l’ancienne »… 🙂

Certains vous diront toujours que les engrais chimiques et les modifications génétiques ont permis de produire plus, mieux et plus vite ! Quel beau progrès quand on sait que la plupart des légumes venant de ces cultures sont sans goût, cueillis avant maturité, et bien souvent ils pourrissent chez vous à peine arriver. Pourtant avec la quantité de produits que l’on asperge sur vos tomates pour les préserver, les faire mûrir et les rendre plus brillantes, elles devraient être super bonnes !
Et puis pourquoi produire plus, mieux et plus vite quand on sait que la majeure partie de la nourriture va dans une poubelle ?…

Un-Balcon-Potager-Bio-autrefois

Les besoins en nutriments des plantes

Les nutriments, c’est la nourriture des plantes. Les engrais, sont des mélanges de nutriments utilisés depuis l’Antiquité.
Qu’ils soient d’origine organique, ou bien d’origine minérale, les engrais sont indispensables au bon développement des plantes.

Engrais organiques

Les engrais organiques viennent des plantes ou bien des animaux.

– fumier (vache, bœuf, poules, guano…)
– cendres de bois
– sang séché
– os
– corne
– farine de poisson
– purin d’ortie
– algues séchées
– purin de consoude

Ces engrais sont tous naturels, se trouvent dans la nature et pour vous faciliter le travail, s’achètent en jardinerie.

Un-Balcon-Potager-Bio-crottin

Engrais minéraux

Les engrais minéraux sont de gisements naturels.
On y retrouve de la poudre de roche volcanique, de basalte ou encore de mica. On peut également trouver dans les engrais minéraux du phosphate et de la potasse.

Les engrais minéraux sont moins utilisés que les engrais organiques. Mais ils se révèlent être tout autant indispensable que les organiques.

L’apport en engrais : règles à respecter

Les engrais sont à utiliser avec parcimonie. Les plantes ne « mangent » pas les mêmes choses en fonction de leur variété et de leur croissance.

La règle du « NPK »

« NPK » est une mention sur tous les engrais vendus dans le commerce à bien étudier avant l’achat.

NPK : N – Azote / P – Phosphore / K – Potassium

N – Azote : c’est pour les feuilles, la croissance d’un bon feuillage. Donc un nutriment très important pour les salades et autres légumes feuilles.

P – Phosphore : renforce et stimule la plante. Le phosphore renforce la plante contre les maladies. Il stimule également la croissance de la plante au niveau des racines, des fleurs et des fruits et graines.

K – Potassium : augmente la qualité et la taille des fruits et fleurs.

Sur les emballages, vous pourrez lire : NPK 5-4-8. Cela signifiera que l’engrais est composé de 5% d’azote, de 4% de phosphore et de 8% de potassium.

C’est pour ça qu’il existe un engrais pour le gazon, un engrais pour les géraniums, un engrais pour les arbres fruitiers. Ils n’ont pas tous les mêmes besoins. Le gazon aura besoin de plus d’azote (ex : NPK 20.10.10), le géranium devra produire de belles fleurs (ex : NPK 4.6.8) et les arbres fruitiers devront faire des feuilles et de beaux fruits (ex : NPK 5.4.8).

Un-Balcon-Potager-Bio-NPK

Comment utiliser les engrais ?

Les engrais liquides ont des dosages indiqués sur les emballages. Il suffit de respecter ces dosages et les intervalles de temps.

Les engrais comme le sang séché, la poudre d’algues, peuvent se mélanger à la terre au moment de la plantation et être épandus en surface tout au long de la culture.
Il suffit de prendre une petite poignée de poudre de la saupoudrer sur le terreau et de l’incorporer par griffage à la terre. L’action est très rapide et les effets seront visibles sur la plante en quelques jours.

Dans tous les cas, un jardin « bio », c’est un jardin naturel ! Ce n’est pas grave si une tomate pourrie, il faut juste l’enlever et voir si cela arrive à d’autres avant de tout traiter.
Quelques pucerons ? Achetez des larves de coccinelles ! Ou bien pulvérisez du purin d’ortie sur les plantes.

Un-Balcon-Potager-Bio-poules

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 + 3 =