Comment attirer les vers de terre dans le potager

Les vers de terre font partie de nos alliés les plus utiles au potager : difficile d’avoir une terre en bonne santé sans eux. À l’instar de nombreuses espèces, ils se font malheureusement de plus en plus rares. Plusieurs astuces peuvent être mises en œuvre pour pallier leur disparition. Découvrez avec nous comment attirer les vers de terre dans le potager et ainsi profiter de leur action bénéfique.

Pourquoi les vers de terre sont-ils bons pour le potager ?

Le ver de terre est précieux pour l’équilibre du sol. Il ingère les éléments nutritifs (comme le phosphate, l’azote ou encore le magnésium) qui sont présents dans les matières organiques et les digère puis les rejette, ce qui enrichit la terre. Mais ce n’est pas tout. En creusant des galeries, il aère le sol et favorise l’infiltration de l’eau pluviale.

Par ailleurs, sachez que les turricules, c’est-à-dire les petits monticules de terre en forme de tortillon grumeleux, qui proviennent des déjections des lombrics sont dix fois plus concentrés en éléments fertilisants que la terre d’origine. Ils constituent une matière de premier choix pour les jardiniers.

Une terre en bonne santé compte jusqu’à 400 individus au m². En France, on compte pas moins de 140 espèces différentes, qui sont regroupées en 3 grandes catégories, possédant chacune un rôle distinct :

  • Les vers de surfaces, aussi appelés “vers de compost” ou « vers de fumier” qui transforment la matière organique.
  • Les vers anéciques, comme les lombrics, qui creusent des galeries verticales entre la couche superficielle et la couche inférieure de la terre et font le lien entre elles.
  • Les vers endogés, qui creusent des galeries horizontales.

4 astuces pour attirer les vers de terre au potager

Ne pas utiliser de produits chimiques

C’est indispensable pour attirer les vers de terre dans le potager, mais aussi pour préserver la biodiversité de façon plus générale. Les produits chimiques, comme les pesticides, les insecticides et les herbicides, sont des produits industriels extrêmement toxiques. Ils éliminent sans distinction les insectes jugés comme “nuisibles” et ceux qui sont utiles aux potagers et dits “auxiliaires”, comme les vers de terre, mais aussi les coccinelles, les abeilles ou les hérissons.

Préférez utiliser des solutions naturelles sans produit de synthèse, en associant les plantes pour profiter de leurs bienfaits sans avoir à réaliser d’intrants. Voici par exemple une astuce bien connue des jardiniers avisés : placer des œillets d’Inde à proximité de vos plantations vous permettra de lutter efficacement contre les invasions de pucerons.

Pailler le sol

Pour attirer les vers de terre dans le potager, évitez de laisser la terre à nu, surtout à l’approche de l’hiver. Paillez le sol en utilisant des feuilles mortes, des tontes de gazon, des écorces de bois ou encore des branches d’arbres. Ces éléments riches en matières organiques maintiennent un bon taux d’humidité et permettent aux vers de terre de se nourrir et de se loger, et donc d’augmenter leur nombre.

Enrichir le sol

Fertiliser le sol est un bon moyen d’attirer les vers de terre dans le potager. Préférez le faire en utilisant de l’engrais naturel fait maison, à base de marc de café, de cendres, de purin de plantes ou encore de peaux de bananes.

Vous pouvez également fertiliser la terre en plantant des semis d’engrais verts. Le lupin, la moutarde, la phacélie, le trèfle, l’avoine, la luzerne ou encore la féverole sont parfaits dans ce but. Ils couvriront efficacement le sol entre deux cultures et aideront à enrichir la terre tout en apportant une nourriture riche pour les vers de terre une fois fauchés.

Cultiver en douceur

Les modes de culture traditionnels ne sont pas toujours amis de la biodiversité. Pour attirer les vers de terre dans le potager, évitez les outils qui peuvent les blesser, voir les tuer. C’est notamment le cas de la binette, de la houe ou de la bêche qui tendent à les couper.

Une astuce existe pour vous assurer que vous ne risquez pas de tuer les vers de terre lorsque vous jardinez. Retournez la terre à l’aide d’une fourche la veille de vos travaux. Face au danger perçu, ils auront quitté la zone le lendemain, vous laissant le loisir de cultiver sans risquer de les blesser.

Préférez également travailler en milieu de journée quand cela est possible, lorsqu’ils sont encore profondément enfoncés dans le sol et donc hors de portée de vos outils.

Photo par sippakorn yamkasikorn on Unsplash 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × trois =